Comment ressentir de la joie pendant des fêtes confinées ?

Cher-e-s patient-e-s, chers consoeurs et confrères,


Voici venue la période des fêtes, qui, cette année résonne de manière particulière et tout à fait inédite. En effet, les mesures gouvernementales nous contraignent à vivre Noël différemment, nos habitudes sont bouleversées et vous êtes nombreux à me confier à quel point cela est difficile pour vous d’être séparés de vos proches au moment des fêtes, alors que vous auriez tant besoin justement de leur présence, de leur support en cette période…

Je vous comprends et vous n’êtes pas seuls à vivre la situation de cette manière.


Vous auriez tant besoin de joie en cette période et vos moyens habituels pour vivre et ressentir cette joie sont bousculés.


Et pourtant il est tellement important pour la santé mentale de ressentir de la joie. Cette année, cela ne sera sans doute pas comme les autres années, par des grandes fêtes, des marchés de Noël ou des voyages… Tout cela vous manque et je le comprends bien.


Cependant vous êtes nombreux à me raconter aussi combien vous êtes étonnés et surpris d’avoir ressenti de la joie à d’autres moments et par d’autres moyens pendant le confinement : certains se sont aventurés à de nouveaux loisirs et occupations qui n’étaient pas dans leurs habitudes comme la cuisine, le bricolage, la créativité. Et vous m’avez raconté aussi à quel point ces « petits riens », ces « petites choses » vous avaient procuré du plaisir.


La joie réside dans le plaisir. Le sentiment de joie prend sa source dans le plaisir.


Si aujourd’hui nous sommes tous entravés dans nos sources habituelles de plaisir, il n’est pas interdit d’en ressentir autrement, par des voies inhabituelles. Il n’est pas interdit d’être créatif et de faire appel à notre imaginaire pour ressentir la joie, ce sentiment tellement précieux et facteur de santé mentale.


La santé physique est importante, cela est vrai et nous avons du mettre en place des routines de protection sanitaire de notre santé physique. Mais n’oublions pas notre santé mentale qui a besoin de joie pour se maintenir en équilibre. Comme vous le savez, et comme vous avez déjà pu l'expérimenter lors de nos séances de psychothérapie sensori-motrice, notre corps réagit aux pensées et émotions. C'est pourquoi il est vital de ressentir de la joie en cette période particulière pour ne pas plonger dans une dépression sociale générale.


S'il nous est actuellement interdit de fonctionner comme d'habitude et d'avoir accès à nos sources de plaisirs habituelles, il n'est pas interdit d'être créatifs, bienveillants envers soi et de faire appel à notre imaginaire pour ressentir la joie!


De tout coeur, mes voeux de fin d'année pour vous sont de vous connecter à la joie, aux plaisirs divers et d'hiver, sous d'autres formes, inattendues et inhabituelles, mais tout autant plaisantes et satisfaisantes.


Mon cadeau pour vous est cette audio-thérapie pleine conscience sensori-motrice pour ressentir la joie.




Je serai en congé du 19/12/20 au 3/01/21 inclus.

Profitez des plaisirs nouveaux et restez bienveillants envers vous-même

A bientôt,


Marilyn Merlo Psychologue

www.merlo-psy-liege.com



​© 2014-2020 by Marilyn Merlo.

 

  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • w-facebook